Ingénieur de Recherche à l’Université de Angers

Marjorie JUCHAUX

– Titre de la thèse : Localisation des transporteurs de mannitol et de saccharose chez le céléri branche (APIUM GRAVEOLENS L. var dulce)

– Directeur de Thèse : Rémi LEMOINE

– Laboratoire : laboratoire PhyMoTS (Physiologie Moléculaire de Transport des Sucres) – FRE 3091

– Thèse soutenue en 2005

Témoignage

– Septembre 2009 Obtention d’un concours d’ingénieur de recherche à l’université d’Angers (Responsable de plateforme de microscopie).
– 2008-2009 Poste d’Attaché Temporaire d’Enseignement et de Recherche à temps plein section CNU 66 physiologie à l’Université de Poitiers, laboratoire FRE 3091 « PhyMoTS »
Recherche de l’induction de gènes de transporteurs de sucres par une infection au Botrytis cinerea chez Arabidopsis thaliana.
– Au cours de ce contrat d’ATER, j’ai changé de thématique en intégrant l’équipe « Régulation de l’expression génique des transporteurs de sucre sous contrainte de stress biotique sur deux modèles biologiques (A. thaliana et vigne) ». Ma contribution en tant qu’ATER (2008-2009) dans l’équipe a consisté à participer à l’étude de l’expression et à l’identification des gènes de transporteurs de sucre régulés chez A. thaliana, dans les feuilles, en réponse à un éliciteur ou à l’infection par un champignon pathogène. L’identification des transporteurs activés ou réprimés au niveau transcriptionnel au cours de l’interaction a été réalisée par la technique des cDNA macroarray.

– 2007-2008 Poste d’Attaché Temporaire d’Enseignement et de Recherche à temps partiel section CNU 66 physiologie à l’Université de Poitiers, laboratoire UMR-CNRS 6161 « Transport des Assimilats » Etude des mécanismes d’adressage (fusion protéine transporteur de sucre-GFP).
– Dans le cadre du second poste d’ATER (2007-2008), j’ai été intégrée à une nouvelle équipe « Imagerie » rapidement mise en place dans la nouvelle organisation du laboratoire devenu le laboratoire PhyMoTS (Physiologie Moléculaire de Transport des Sucres), dont l’objectif était de cartographier de façon systématique la localisation des différents transporteurs de sucre chez A. thaliana. J’ai alors participé à certains aspects du projet concernant la mise en place de techniques permettant d’une part, la localisation tissulaire, cellulaire et sub-cellulaire de protéines (immunocytochimie) et d’autre part, l’étude des structures cytologiques.

– 2006-2007 Poste d’Attaché Temporaire d’Enseignement et de Recherche à temps plein section CNU 66 physiologie à l’Université de Poitiers, laboratoire UMR-CNRS 6161 « Transport des Assimilats » Finalisation de la localisation de transporteurs de mannitol chez le Céleri branche (Apium graveolens L.).
– 2006 Post-doc (3 mois) dans l’équipe de recherche technologique (ERT) « Amélioration des qualités horticoles des rosiers miniatures », à l’Université de Poitiers. Mise en place d’un protocole de dépistage du virus PNRSV par RT-PCR chez le rosier miniature.
– Au cours d’un contrat d’ingénieur d’étude (3 mois, 2006), j’ai intégré une équipe de recherche technologique (ERT) « Amélioration des qualités horticoles des rosiers miniatures ». Cette ERT sous la direction du Pr R. Atanassova était adossée à l’UMR CNRS 6161 « Transport des Assimilats » dirigée par DR R. Lemoine et était associée à l’entreprise « Géniflore » spécialisée dans la mise au point de méthodes de culture innovantes du rosier respectueuses de l’environnement dirigée par Dr P. Michonneau.
– Dans le cadre de ce travail, j’ai été chargée de :
mettre au point des méthodes d’assainissement des variétés de rosiers miniatures et paysagers (Rosa X hybrida)
d’élaborer un test de dépistage des maladies virales en utilisant des pêchers sains et virosés mis à disposition pour proposer des plantes répondant aux critères sanitaires du marché.

– 2006 Post-doc (1 mois) au laboratoire UMR-CNRS 6161 « Transport des Assimilats », à l’université de Poitiers. Localisation du transporteur de mannitol AgMaT2 chez le Céleri branche (A. graveolens L.).
2002-2005 Doctorat de l’Université de Poitiers obtenu avec la mention très honorable, financé par une allocation de recherche de la Région Poitou-Charentes, réalisé au sein du laboratoire UMR-CNRS 6161 « Transport des Assimilats » Localisation des transporteurs de mannitol et de saccharose chez le Céleri branche (A. graveolens L.).
– Mes travaux ont porté sur l’étude de quelques transporteurs membranaires précédemment identifiés au sein du laboratoire : trois transporteurs de mannitol (AgMaT1, AgMaT2 et AgMaT3) et deux transporteurs de saccharose (AgSUT1 et AgSUT3) responsables du transport des sucres chez le céleri branche (Apium graveolens L.). Le mannitol est un polyol, correspondant à une forme totalement réduite des oses. Les sucres sont essentiels pour le développement des plantes, ils sont synthétisés dans les feuilles puis distribués entre les cellules et les différents organes de la plante ce qui implique leur transport. Le postulat de départ était qu’une meilleure connaissance de la localisation des transcrits codant des transporteurs de polyols et de saccharose et des protéines correspondantes chez le céleri branche permettraient de mieux comprendre d’une part, le rôle du transport de ces sucres dans la plante et d’autre part, l’intérêt d’un double métabolisme carboné avec le mannitol et le saccharose, notamment dans certaines conditions environnementales (stress salin). Dans un premier temps, j’ai donc localisé, au niveau tissulaire, l’expression des transcrits codant les transporteurs de sucre puis, dans un second temps, j’ai localisé au niveau cellulaire les protéines de transport du mannitol et du saccharose.

Recherche

Menu principal

Haut de page